Economie

Longtemps identique à celle d’une économie sous-développée comme celles de la plupart des pays africains, l’économie béninoise est soumise depuis 2006 à une série de profondes réformes tendant à faire du Bénin une nation émergente et prospère. Dans cette perspective, le programme de redressement économique et financier vise, entre autres, la libéralisation de secteurs productifs tels que le secteur agricole, les transports et infrastructures, les mines et l’énergie, les postes et télécommunications, le tourisme, secteurs jugés vitaux dans l’économie béninoise et offrant de véritables opportunités d’investissements rentables.

Les cultures industrielles (coton, noix de cajou) et les ressources fiscales, tirées de l’intense activité de son port à Cotonou, sont les principales bases économiques du pays. Le Port représente 90% des échanges avec l’étranger et plus de 60% du PIB du pays. Il dessert les pays de l’hinterland : le Niger, le Mali et le Burkina Faso. 

Le Bénin note une croissance positive depuis la libéralisation de son économie en 1990.

Cette croissance positive s’explique, entre autres, par la lutte contre la corruption et le dynamisme insufflé aux secteurs vitaux de l’économie : l’agriculture, le commerce, les travaux publics… En outre, une plus grande rigueur s’observe dans les dépenses publiques. Un contrôle accru s’exerce dans la perception des taxes. En témoignent la réduction du déficit du budget et l’augmentation de 30% des recettes de l’Etat, depuis 2006. Avec l’ouverture du Guichet unique pour l’accomplissement de l’ensemble des formalités administratives relatives à la création d’entreprises ainsi que le lancement par le gouvernement du Programme de Vérification des Importations PVI, le Bénin voudrait relever les défis de la célérité administrative et la modernisation de l’outil de facilitation des transports des marchandises dans la sous-région ouest africaine.

Quelques données

  • PIB (2010) : 6.6 milliards de dollars
  • PIB par habitant (2010) : 750 dollars
  • Taux de croissance (2010) : 2.5 %
  • Taux d’inflation (2010) : 2.1 %
  • IDH (2010) : 134ème sur 169 Etats tandis qu’en 2009, le Bénin occupait encore la 164ème position. Ce bond qualitatif place le Bénin au 3ème rang du classement IDH en Afrique de l’ouest après le Cap Vert et le Ghana.
© Ambassade de la République du Bénin
Englerallee 23 · 14195 Berlin · Tél/Fax (030) 2363 147-10/40
diplo(at)ambassade-benin.de